Chorégraphie du quotidien

Valse lente des précieuses secondes Fait tourner le tambour de la machine à laver la vaisselle en versant, vidant Produit vaisselle, pain, pastille, petit pois, poubelle patatras Étendoir tac tac tac, pinces attachantes Ralenti … linge élégant ondulant sensuellement , laisse galament voler le vent. Et répand son parfum odorant. Aspirateur, moteur, ça tourne ! Tourne le chiffon efficace sur les carreaux Tourne la soupe en marmite : ce soir c’est sachet ! Tourne le lait : date limite oubliée …. Tourne sur toi, pour oublier. Une passe. Et repasse …. Là ! Oui ! Là ! Sur ce pli … Continuer de lire Chorégraphie du quotidien

Brèves de bureau

« Hep patron par ici ! » « Asseyez-vous, fauteuil confort. Dans l’autre il vous faudra faire un effort. » Cancans carabines entre collègues conviés Coin café, recoin photocopieuse copieuse, pieuse… Pieusement elle recopie les factures, les conventions Les curriculum, direction la case couleur carotte. Orange, on range ! Bleu, nouveau message Rouge urgence, jaune joliesse. Politesses au patron. Poignée de main à la porte. Retour à la tapote : « azerty », « averti ». Espace – entrée – souris à la tour infernale ! Wi-Fi infidèle ! Trahison ! Tapote perdue ! Poubelle ! _ »Essaye encore une fois! »_ Toc toc toc ! Courrier ! Candidatures, étiquettes … Continuer de lire Brèves de bureau

Les tribulations d’une fan de Jane Austen – Laurie Viera Rigler

Roman situé entre passe et présent. Une femme, Jane Mans fiel, est projetée du XIXe au XXIe siècle.  Elle se réveille dans la vie d’une américaine, Courtney Stone, dont la vie est drôlement en bazar. Elle découvre alors le monde moderne d’abord et décrit chaque objet qui l’entoure et nous fait alors poser un nouveau regard dessus. Mais surtout le coeur du roman c’est la liberté. En effet, elle passe d’une société ou il lui fallait enfiler la robe posée sur son lit, et accepter rapidement à un prétendantruc sous peine d’être vieille fille, à mettre de l’ordre dans plusieurs … Continuer de lire Les tribulations d’une fan de Jane Austen – Laurie Viera Rigler

Balzac et la petite Tailleuse chinoise.

Sous le régime communiste chinois,  deux adolescents sont envoyés dans un village en « rééducation « . En effet, issus de famille révolutionnaires il est nécessaire qu’ils passent un temps indéterminé dans les villages les plus reculés pour faire l’expérience de la vie.  Seulement voilà, ces deux jeunes adolescents ont plus d’un tour dans leurs sacs. Lorsqu’ils découvrent que dans un village voisin vit la jeune fille d’un tailleur et qu’un autre des enfants envoyé possède une collection d’ouvrages de Balzac, leur esprit est en éveil : vol, jours de marche, lectures nocturnes, simulations…. tout est bon pour parvenir à assouvir leur … Continuer de lire Balzac et la petite Tailleuse chinoise.

La vie & ses deux canards

  Joyeux canard ! Coiffé, laqué de près ! Il viendrait d’un milieu huppé, Quel scientifique, quel sociologue s’en étonnerait ?  -« Il reviendrait d’un voyage en Inde, Holi : la fête des couleurs ! » -« Ou sortirait du programme « Faites vous désirer, devenez Canard à l’Orange ! » Il rentre pimpant, Petit Bec à la langue bien pendue. Ses yeux enthousiastes concurrencent ses mots emmêlés et précipités : TOUT raconter …. Paroles aussi ébouriffées que ses plumes ! Face à lui, le Faux Ténébreux. Il a bien essayé ! Cape marron, regard nostalgique… Tellement lumineux, Qu’il s’agirait en fait d’un songe, d’un … Continuer de lire La vie & ses deux canards

Naissance d’un pont – Maylis de Kerangal

« Le 15 août 2017, le New York Times annonça dans ses pages Business la construction d’un pont dans la ville de Coca, brève de trois lignes en bas de casse corps 12 qui glissa sans rien accrocher d’autres que des haussements de sourcils — on pensa : enfin, y en a qui vont avoir du boulot ; ou ça  est , ils relancent par une politique de grands travaux, rien de plus. »     Ce début du roman n’a rien du livre que l’on prend pour se détendre puisqu’elle aborde dès le départ ses thèmes : le bâtiment, et le … Continuer de lire Naissance d’un pont – Maylis de Kerangal